Documentaire: Il fuit notre société pour aller vivre comme nos ancêtres

La quête sauvage

Âgé d’à peine 20 ans, Kim Pasche quitte Moudon et la Suisse pour s’enfoncer pieds nus au cœur du Grand Nord canadien. Au bout de la piste, les origines de l’Homme que Kim cherche et questionne depuis son plus jeune âge. Depuis, ce passionné d’archéologie et de vie sauvage expérimente les techniques et les réalités de la vie primitive dans les immensités du Yukon. Un voyage au cœur du temps, de la Nature et de l’Humanité.

Toucher l’origine des choses… Une quête qui anime Kim Pasche depuis son enfance sur les hauteurs de Moudon. Là, cet assoiffé de Nature a d’abord questionné les objets et les gestes du quotidien pour tenter d’en percer le secret. Jusqu’à passer des étés entiers à tenter de faire du feu avec deux bouts de bois, tailler du silex et fabriquer tout ce que la nature permet de faire.

Une passion qui prendra sa vraie mesure lorsque sa route croise celle de spécialistes de la vie primitive. Un nouvel horizon s’ouvre alors devant Kim : l’archéologie expérimentale, qu’il pratique dès lors au travers de stages ou de collaboration avec des musées de Suisse Romande. Un espace qui s’avère rapidement trop réduit pour la démarche que le jeune homme met peu à peu en place. Pour s’approcher au plus près des conditions de vie d’un chasseur cueilleur afin de mieux les comprendre, il lui faut trouver un terrain de jeu à la hauteur de sa quête. Ce monde sauvage, c’est au Yukon, dans le grand Nord canadien qu’il finira par le trouver. Un territoire vaste comme l’Espagne et quasiment vide d’humains. Depuis dix ans, Kim passe plusieurs mois par année au plus profond de la forêt sauvage afin de questionner la vie primitive. Un voyage dans l’espace et le temps, entre deux mondes, de notre civilisation moderne jusqu’à l’aube de l’humanité.