La famine en Somalie, on en parle ?

Les grandes sécheresses qui ravagent la Somalie depuis trois ans ont privé les populations de nourriture à tel point que la moitié du pays est aujourd’hui dans l’attente d’une aide alimentaire d’urgence.

Depuis plusieurs semaines, les Nations unies tirent la sonnette d’alarme sur les risques d’une famine catastrophique en Somalie. Alors que l’ONU peine à réunir des fonds pour tenter d’éviter ce drame, la moitié des habitants de ce pays de la corne de l’Afrique, soit 6,2 millions de personnes, attendent une aide alimentaire d’urgence, selon l’Organisation mondiale de la santé.

En 2011, une crise alimentaire semblable avait fait 260 000 morts dans une indifférence quasi générale. Cette année, le Nigeria et le Yémen sont aussi concernés par la menace. Et deux régions sont déjà décrétées en état de famine au Soudan du Sud. Point commun de ces quatre pays ? Ils sont ravagés par des guerres de longues dates.

Un vidéaste amateur se rend sur place aux coté de Jérôme Jarre, une personne très impliqué dans cette cause.

Source: LE GRAND JD

Le nouveau président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed a qualifié le mois dernier de « catastrophe nationale » la grave sécheresse qui ravage son pays. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que plus de 6,2 millions de Somaliens – la moitié de la population – ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, dont près de trois millions qui souffrent de la faim..

Les Nations unies réclament à la communauté internationale 4,4 milliards de dollars d’ici à juillet pour faire face à la faim et à la famine qui menacent plus de 20 millions de personnes en Somalie, Soudan du Sud, Nigeria et au Yémen.